Course à pied : les bonnes techniques à adopter

Savoir comment bien courir est essentiel pour éviter les blessures. Mieux courir également une base importante si vous souhaitez courir plus vite. Simple à comprendre et facile à pratiquer ne signifie pas qu’apprendre à bien courir se fait du jour au lendemain. Votre corps est habitué à la manière dont vous courez, il a enregistré ce geste et le répète automatiquement. Pour mieux courir, il est nécessaire de désapprendre un automatisme pour en encrer un autre dans le cerveau. Ce changement requiert un peu de temps et peut engendrer une sensation bizarre au début. Cela est tout à fait normale et si la correction que vous apportez est correcte, le résultat se fera toujours sentir. Découvrez dans cet article les trois bonnes méthodes pour réussir une course à pied.

Ajuster la vision lors de la course à pied

En réalité, votre corps a tendance à se diriger vers l'endroit où votre regard se pose. C'est pourquoi il est crucial d'éviter de regarder ses pieds en marchant, car cela risque de vous faire baisser la tête et de vous ralentir. L'objectif est d'avancer, pas de plonger vers le sol. De plus, fixer le sol juste devant vous a tendance à projeter votre poids vers l'avant, surchargeant les quadriceps et affectant votre posture. Cela empêche aussi d'utiliser pleinement les muscles puissants des fessiers. Vous pouvez trouver des bons Conseils Running avec fragilerunner.fr. Voici ce qu’il faut faire pour éviter de fixer vos pieds en marchant :

Dans le meme genre : Pourquoi la pétanque est-elle considérée comme un sport stratégique ?

  • Regardez 50 mètres devant vous pour maintenir une posture droite et d'engager les muscles des fessiers et des ischio-jambiers ;
  • Portez votre attention sur un point fixe à l'horizon pour conserver une trajectoire rectiligne et éviter de zigzaguer ;
  • Concentrez-vous sur vos sensations : sentez le mouvement de vos jambes et de votre bassin afin de prendre conscience de votre posture et de l'ajuster si besoin ;
  • Marchez avec un but : avoir un objectif en tête vous aidera à vous concentrer et à ne pas regarder vos pieds.

Se tenir bien droit

Pour une course efficace et agréable, il est essentiel de maintenir une posture droite. Imaginez que vous êtes une marionnette, avec un fil invisible attaché au sommet de votre tête. Ce fil vous maintient droit, comme si vous étiez tiré vers le haut. En fixant un point à environ 50 mètres devant vous, votre tête devrait déjà être naturellement dans un bon alignement. Mais n'oubliez pas le fil ! Visualisez-le comme une force qui s'étend le long de votre corps, alignant votre colonne vertébrale, vos épaules et vos hanches.

L'objectif en course n'est pas de se pencher excessivement en avant, même si une légère inclinaison est bénéfique pour maintenir la dynamique du mouvement. Il est essentiel d'éviter de se pencher vers l'arrière, car cela équivaut à courir avec le frein à main tiré ! L'idéal est d'avoir une ligne d'épaules légèrement en avant du centre de gravité. 

En parallèle : Trottinette électrique Dualtron Togo : Test et avis

Faire de plus petits pas : 170 ppm minimum

De nombreux coureurs adoptent une cadence de course basse et des foulées allongées pour compenser un certain inconfort. Ce phénomène, s'appelant le « syndrome de la chaussure amortissante », découle de la protection excessive offerte par les chaussures de running modernes.

Si l'amorti est bénéfique en soi en absorbant les chocs du sol, il peut aussi changer votre manière de courir. En effet, sans chaussures, vous avez tendance à adopter naturellement une cadence plus élevée et des foulées plus courtes. Ce mouvement exploite davantage l'élasticité de vos muscles, tendons et articulations, aboutissant à un amorti naturel plus efficace.